Retour de nulle part.

23 mars 2016

Salut,

ça fait un bail que je t’ai pas causé. Plus trop l’envie, un peu de fatigue, une vraie vie, tu vois le topo. Maintenant que j’ai plus grand chose à dire, je vais essayer de reprendre un peu.

Ça fait tellement longtemps que j’ai pas écrit que je t’ai même pas dit que j’avais sorti un bouquin en octobre, je crois. C’est une compil augmentée des histoires publiées dans Aaarg! sur des histoires de Starsky. Pour l’occasion, les pages ont été mises en couleur par Tocco. Y a eu des bonnes critiques.

Je suis un mauvais copain, j’aurais dû t’en parler plus tôt. Tu peux encore l’acheter, même si y a eu une rupture de stock.  Demande à ton libraire.

J’ai aussi mi à jour ma biblio et mes dates de dédicaces. J’en ferai beauuucoup moins, normalement. Voire plus du tout. Mais celle du FIRN sera la dernière cette année, normalement.

Je te cause de trucs plus actuels dans pas longtemps.

Planches originales.

15 décembre 2015

Salut.

À partir de maintenant et pendant un mois, les pages de bd originales sont à -50%. Tu enlèves donc la moitié des prix affichés sur le site. Sont concernées les pages de Minus, Succombe Qui Doit, la Guillotine et Unité Combattante Trudaine. Les plus vieilles aussi, tout sauf E dans l’Eau, quoi.

Cette offre ne concerne que les pages que j’ai chez moi, pas celles chez les galeristes. Pour savoir, passe le curseur de la souris sur « acheter/buy », si ça t’envoie vers de l’Art sur la planche,  la planche n’est pas concernée par la promo. Si ça envoie vers « buy », c’est bon.

Envoie-moi un mail avant, premier arrivé, premier servi. Compte 10€ de frais de port pour la France métropolitaine; pour les autres destinations, on en discute. Envoi en colissimo suivi dans un carton à dessin.
Enjoy!

UCT!

16 septembre 2015

Ça y est.

J’ai fini de t’emmerder avec ça, UCT sort aujourd’hui.

Comme annoncé, toutes les pages et illus sont à vendre depuis le site. Clique ici.

J’ai pas mis toutes les pages en ligne, mais envoie un mail si t’en veux une que j’ai pas affichée.

Y en a pour tous les goûts, du clair, du noir, du lavis. J’ai fait de mon mieux pour les photos, mais je t’ai mis les scans en plus.

Premier arrivé, premier servi.

Enjoy!

Bye bye.

15 septembre 2015

Allez, quelques derniers extraits avant demain, mercredi 16, date de sortie du bouquin.

  

 

Sincèrement, je suis fatigué par le simple fait de revoir ces dernières pages, ça me rappelle l’état dans lequel j’étais pendant le bouclage.

Heureusement je dessinais des copains.

 

J’ai adoré planter l’œil de Platini, j’aime beaucoup le regard que ça lui fait.

 

Voila, ce projet est fini. J’ai l’impression que ça sera allé relativement vite.  Et d’avoir pas mal progressé. Reste encore du boulot…

Discount.

14 septembre 2015

Yo.

J’aurais bien aimé te montrer des extraits un peu plus régulièrement, mais bon, à la place ça fait des notes de blog un peu mieux achalandées.

Y aura finalement plus de noirs que ce que je pensais. On se refait pas, qu’y paraît.

J’étais assez content du rendu « vitres mouillées ».

Hier, je faisais le tour du livre (je prépare la mise en vente des originaux, comme d’hab, tout sera à vendre), et j’ai été assez surpris de la quantité de taf abattue le dernier mois.

Obligé de trouver des façons de faire rapide et qui passent bien. Ce bois brumeux, genre:

Oublie pas que tu peux cliquer sur les images pour les voir en plus grand, hin.

Tiens, salut!

3 septembre 2015

Wééé, je saiiis…

Mais me revoilà!

Alors, j’abrège le suspens, j’ai fini les pages à temps. Enfin avec un jour de retard. Épique, comme prévu.

Je te mets donc des petits bouts de la scène sur laquelle je t’avais laissé, ici issus des pages 49 et 50.

Ça sort le 16 septembre chez Glénat. Il y a au moins une preview qui traine sur le web, mais la qualité est crado, celle sur le site de l’éditeur est mieux.

Ils ont aussi dévoilé la couv, donc je te la montre:

Et l’illus originale:

Tout sera à vendre, tu te doutes. Fais signe si t’es intéressé.
Je vais aussi ajouter des dates de dédicaces dans la rubrique Évènements.

Bonnet gris.

2 juillet 2015

Hey.

Bon, comme prévu, c’est durache, par ici. La météo aide pas, climax à la Apocalypse Now. Dans ma tête, au moins.

Y a quelques temps, je commençais cette longue scène et j’en chiais déjà. Y a plus d’un mois, me dit l’ordi.

Des bouts de la page 48:

Le script précisait « petit matin », me suis fait plaisir avec du noir.

À cette époque j’en étais là:

Maintenant la deadline c’est lundi et me reste neuf pages à finir.

Et plurenciel, aussi.

25 juin 2015

Hello.

Je sais plus si je t’avais dit, mais t’as dû t’en rendre compte, sur cet album j’ai pas bossé dans l’ordre.

Un des bénéfices à ça, c’est que la fin est « aussi bien » faite que le début. Ça dilue le speed des deadline, si tu préfères. En gros, on voit moins que j’ai passé trois semaines sur la première page et trois heures sur la dernière. Ça sera effectivement le cas (ou presque), mais ça sera pas la page 62 (la dernière du livre), dont voici deux petits bouts:

Un autre avantage, c’est que j’ai eu la description de ce perso qu’assez tardivement, rétrospectivement. Mais pour le fun, j’ai pu la faire apparaître dans des pages en amont, que j’ai faite après.

Moi non-plus, j’ai compris aucune des phrases de ce post. Suis vanné.

Et sinon, j’aime bien le rendu des textures, sur cette scène.

« Joli dessin », ça moi comprendre.

Ça nous amenait là:

Judas.

23 juin 2015

Yooo…
Toujours plus crevé, toujours plus blabla.

Ici un bout de la #61:

Ce qui nous donne:

Grunge avant l’heure.

18 juin 2015

YO!
Punaise, je suis crevé.

Lui aussi, on dirait:

Retour au style habituel de ce livre, ici un bout de la page 60. Toujours la même histoire, égaliser le style graphique sur l’ensemble du bouquin, et piocher ce que j’ai envie de dessiner dans les pages de scenario restantes.

Les deux éclairages différents, un classique qui fonctionne toujours.

Et donc…